Comment devenir arbitre de football ? Nous vous expliquons

Noticias > Comment devenir arbitre de football ? Nous vous expliquons

Malgré le fait que de nombreuses personnes considèrent l’arbitre de football comme l’objet de leurs critiques, d’autres n’hésitent pas à se former pour en faire leur carrière professionnelle. C’est pourquoi nous encourageons les passionnés des règles du football à poursuivre leur passion.

En effet, la plupart des arbitres ont tendance à combiner ce travail avec une autre profession, ce qui leur permet d’avoir une autre source de revenus qu’ils perçoivent généralement le week-end, lorsqu’ils ont une pause dans leur travail « normal ». C’est sans doute l’un des facteurs qui attirent les jeunes dans le monde de l’arbitrage.

Conditions d’emploi d’arbitre de football

Pour pouvoir arbitrer au plus haut niveau, la Fédération royale espagnole de football propose une série de cours de formation par l’intermédiaire de la Commission technique des arbitres. Les candidats qui souhaitent s’inscrire doivent le faire par l’intermédiaire de la fédération régionale de leur région autonome.

Les étudiants qui souhaitent travailler comme arbitres doivent remplir les conditions suivantes.

Âge : il dépend de la fédération régionale, mais un âge minimum de 14 ou 16 ans et un âge maximum de 26 ou 29 ans sont généralement fixés.
Tests physiques : bien que la condition physique des arbitres ne doive pas être aussi bonne que celle des joueurs, ils doivent effectuer les 90 minutes à un bon rythme afin de suivre l’action de près. Bien que les notes minimales varient entre les hommes et les femmes, la vitesse est généralement évaluée sur des distances moyennes (40 mètres) et longues (2000 mètres).
Ne pas être joueur licencié : afin de garantir l’impartialité de l’arbitre, il n’est pas permis de combiner le fait d’être joueur de football avec celui d’être membre d’une équipe.
Payer les frais d’examen.

La voie vers l’arbitrage en première division

Il est évident que pour accéder aux catégories supérieures, il faut acquérir de l’expérience dans différentes divisions. Le plus courant est de commencer par les catégories juvénile et infantile, puis de passer au niveau jeune, régional et national (première, deuxième et troisième divisions).

De cette manière, une trajectoire est tracée et suivie par la commission technique des arbitres, qui analyse et évalue les caractéristiques des arbitres et l’opportunité de les intégrer à un niveau ou à un autre. Pour ce faire, il ne suffit pas de maîtriser les règles, mais il faut aussi gérer l’attitude des joueurs, des entraîneurs et du public, en ce sens qu’il faut éviter que des facteurs externes n’influencent les décisions arbitrales.

La formation dispensée par les fédérations ou les centres agréés contribue à uniformiser le style d’arbitrage et permet aux critères d’arbitrage d’être plus homogènes et mieux compris par les professionnels et les amateurs.

Le CTA effectue un travail de supervision afin de s’assurer que les personnes qui sortent des cours de formation pour arbitres disposent du contexte nécessaire pour mettre en pratique les concepts et les outils fournis. De cette manière, les connaissances théoriques et pratiques se reflètent sur le terrain avec un arbitrage conforme aux règles.