Brahim et sa décision de porter le maillot du Maroc

Noticias > Brahim et sa décision de porter le maillot du Maroc

Brahim Díaz jouera pour Maroc. Le joueur a fait ce choix consciemment. La décision est basée sur l’affection qu’il a reçue de la part de l’équipe africaine, une affection qu’il n’a pas connue dans l’équipe nationale espagnole. Cela a été un facteur crucial pour confirmer dimanche qu’il avait déjà pris sa décision.

Le joueur du Real Madrid pourrait être appelé par les Leones del Atlas dans la prochaine équipe de Walid Regragui pour les matches amicaux à domicile contre l’Angola (22 mars) et la Mauritanie (26 mars). Bien que l’ailier blanc soit né à Malaga, comme sa mère, et son père à Melilla, sa grand-mère est originaire du Maroc. Le pays du Maghreb, qui cherche à attirer de nouveaux talents du football, a réussi à attirer Brahim Diaz.

La victoire retentissante du Real Madrid sur le Celta (4-0), décidée au terme d’un sprint, a été rapidement éclipsée par une nouvelle anticipée par ce journal : Brahim Díaz choisit le Maroc. Tout s’est accéléré avec l’achèvement des procédures de nationalisation, ouvrant définitivement l’option nord-africaine. À l’époque, la décision n’avait pas encore été entièrement prise. Bien que l’option de rejoindre les Leones del Atlas résonne fortement, la RFEF, bien qu’ayant à l’esprit sa convocation pour la prochaine trêve, maintient une position d’immobilisme à l’égard du madridista. Cette absence de gestes et de marques d’affection a finalement fait pencher la balance.

Lundi, le sélectionneur lui-même a donné sa version : « Respect total, absolument. Mais j’ai toujours dit qu’il y a trois maximes en tant que joueur : qu’il puisse jouer en équipe nationale, qu’il le veuille et que l’entraîneur l’appelle. Mais le plus important est de le vouloir, sans exigences et sans conditions, avec les mêmes droits et obligations que les autres », a-t-il déclaré, visiblement contrarié.

Le Maroc a présenté un projet pour convaincre Brahim. Les Africains ont expliqué au joueur le plan qu’ils ont en tête et l’ont assuré qu’ils l’élèveraient au rang de star. « Il serait à la hauteur d’Achraf et constituerait une référence », ont déclaré à OKDIARIO des sources proches de la fédération marocaine. Le joueur du Real Madrid est conscient qu’il bénéficiera d’un soutien important de la part de la sélection marocaine, qui vise à devenir une puissance lors de la Coupe du monde 2030 qui se déroulera en Espagne, au Maroc et au Portugal. Dans ce cas, le madridista aura 29 ans.

Brahim Díaz a trouvé le projet africain et la place qu’il occupera dans les plans de l’entraîneur Regragui plus attrayants que le peu d’attention et d’affection de la Fédération Royale Espagnole de Football. Des joueurs comme Ferran Torres, Yeremi Pino, Nico Williams, Lamine Yamal, Bryan Zaragoza, Abel Ruiz, Dani Olmo, Rodrigo Riquelme, Pablo Sarabia ou Ansu Fati avaient été appelés avant lui dans les dernières listes de l’équipe nationale espagnole.

S’il n’y a pas d’obstacles bureaucratiques, Brahim fera partie de la sélection marocaine annoncée jeudi pour affronter l’Angola et la Mauritanie. Il portera un maillot rouge différent de celui qu’il pensait porter pendant de nombreuses années.